Changer son assurance multirisques habitation : c’est facile avec la loi Harmon !

Depuis le 1er Janvier 2015, il est désormais beaucoup plus simple et rapide de résilier ses différents contrats d’assurance habitation grâce à la loi Harmon. Les contrats d’assurance du secteur de l’immobilier en bénéficient donc en premier lieu. C’est une très bonne nouvelle pour tous les propriétaires et locataires de biens.

 

Jusqu’à fin 2014, les contrats d’assurance multirisques habitation ou encore les contrats d’assurance emprunteur étaient quasiment tous reconduits automatiquement car il fallait demander la résiliation de son contrat dans un délai variant entre 15 jours et 3 mois avant la date d’anniversaire !

Combien de propriétaires ou locataires n’ont pas eu le courage de s’attaquer à cette lourdeur administrative !

Désirant donner de la souplesse à ce marché concurrentiel, la loi Hamon, en favorisant la concurrence entre les différents assureurs, a également pour but de dégager du pouvoir d’achat au plus grand nombre. En effet la résiliation de son contrat d’assurance est à présent possible à tout moment !

  • Ce que va changer la loi Hamon à partir du 1er janvier 2015

Votée le 17 mars 2014 et publiée au Journal Officiel le 31 Décembre 2014, la loi Hamon portant sur les contrats d’assurance, les prêts immobiliers ou encore les garanties, permet dorénavant à quiconque de résilier son contrat d’assurance à n’importe quel moment.

Il faut cependant que la première année du contrat d’assurance soit passée.

Une chance pour tous les particuliers qui pourront désormais faire jouer la concurrence beaucoup plus facilement et systématiquement. Surtout dans un contexte tarifaire à la hausse (hausse moyenne de 5% sur les 5 dernières années) concernant les assurances habitation.

Nous vous conseillons à travers cette actualité dédiée de mettre en route vos comparateurs de prix pour les assurances habitations et ainsi tenter de faire des économies parfois non négligeables !

  • Comment faire : la procédure à suivre

Aucune difficulté particulière désormais : il suffit simplement d’en faire la demande par écrit auprès de son assureur.

Mieux encore, à l’instar de ce qui se fait souvent sur le secteur de la téléphonie ou des fournisseurs internet, la nouvelle compagnie choisie peut même prendre en charge la procédure.

La nouvelle loi va même encore plus loin en permettant de limiter les pertes financières causées par une résiliation de contrat en cours d’année : l’assuré aura à payer uniquement pour la période pour laquelle son contrat l’a couvert. Et le solde restant lui sera même rendu dans un délai maximum de 30 jours.